INFORMATIONS

 

METHODOLOGIE D'APPRENTISSAGE

 

 

 

 

 

Cliquez pour agrandir

 

« Définir ses attentes, rester cohérent et surtout se faire plaisir »

Sébastien André

 

 

1ère phase: "Du travail au sol à son premier grand vol !"

 

Que ce soit pour l'apprentissage du parapente ou du paramoteur, la 1ère phase de formation se réalise sur des bases très proches. Comptez au minimum trois séances d'entraînements* au sol sur lesquelles vous travaillerez les fondamentaux qui vous permettrons de réaliser votre premier grand vol en sécurité. Les quatre piliers fondamentaux de la discipline seront abordés tout au long de votre formation:

 

- L'analyse (météorologie, aérologie, topographie, etc.)

- La technique (englobe tout ce qui est de l'ordre du travail sous voile, au sol comme en vol)

- Le mental (observation, concentration, prise de décision, etc.)

- Le cadre de pratique (obligations légales, règles de l'air, assurances, etc.)

 

 

2ème phase: "Du premier grand vol vers la progression !"

 

Lorsque vous aurez validé tout les prérequis indispensables pour réaliser votre premier grand vol en sécurité, plusieurs possibilités s'offriront à vous:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez pour agrandir

- 1ers grands vols au treuil (stages Normandie)

- 1ers grands vols sur sites naturels (stages montagnes ou Pyla)

 

Sur ces premiers grands vols, vous serez complètement assisté techniquement (prise en charge et guidage par radio VHF) et les conditions aérologiques seront calmes.

 

 

3ème phase: "De la progression vers l'autonomie !"

 

L'autonomie est un terme générique assez flou... En effet, il existe plusieurs seuils d'autonomie:

 

- Être capable de voler sans assistance technique en conditions calmes sur site connu.

- Être capable de voler sans assitance en local de différents sites en conditions variées.

- Être capable d'analyser et d'exploiter les conditions afin de se déplacer.

 

Le nombre de journées de formation dépendra donc de plusieurs facteurs comme: les compétences individuelles de chaque stagiaire, le seuil d'autonomie choisi ainsi que les moyens mis en oeuvre pour y parvenir (environnement variés, plaines, montagnes, bords de mer, etc.).

 

 

 

* Le nombre de séances de travail au sol est plus important pour la formation ULM paramoteur.